Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2007

Le Griffou mixe créativité et terroir à Saint-Laurent-d'Aigouze

medium_griffou1.jpg 

Une table séduisante dans le Gard. Voilà une table étonnante en Petite Camargue gardoise. À Saint-Laurent-d'Aigouze, le Griffou, vu de la rue, est un agréable restaurant posé face aux arènes légendaires. Mais Christine et Dominique Faure ont apporté leur touche inédite. On aime d'emblée l'esprit familial du Sud, avec la complicité active de leur fils Julien. Il a apporté ses idées sur la décoration et... la cuisine. Idées parfois inspirées par ses séjours barcelonais.

medium_griffou2.jpgLe regard des "Marilyn" de Warhol. On est immédiatement séduit par le décor en rose et noir tendance et les luminaires contemporains, alors que les "Marilyn Monroe" de Warhol nous font un clin d'oeil en passant à table. Et Dominique, toujours à l'aise, décline auprès de ses convives l'ardoise du jour. À quelques pas, l'échange est permanent entre Christine et Julien. La mère et le fils composent un duo pour imaginer une cuisine du marché créative et délicate, mâtinée de douceurs exotiques. Christine est une cuisinière autodidacte, d'une rigueur absolue, mais aussi d'une grande discrétion. Elle mitonne en solo dans sa cuisine, puis elle orchestre et met en scène ses assiettes en compagnie de Julien.

Foie gras et Saint-Jacques. On peut alors choisir une formule du déjeuner, toujours goûteuse, ou s'offrir le très appétissant menu-carte du Griffou. Un éclair au foie gras poêlé, compotée de coings, poire pochée et sa réduction de vin rouge et cannelle ou bien une tempura de grosses crevettes avec sa salade de topinambours aux baies roses et noisettes... La suite, avec de petits tournedos de Saint-Jacques au jambon Serrano, une écrasée de pommes de terre "fourchette" et coulis citronné. Et encore une picatta de filet de veau au gingembre, parmesan et poivre vert et son gratin de polenta à la fleur de thym... Au dessert, raviolis d'ananas à la mousseline de coco et coulis de mangue. Quelque chose de Barcelone à Saint-Laurent-d'Aigouze...

Christophe BIDJARANO
Photos: Florent GARDIN

Le Griffou, place de la République, Saint-Laurent-d'Aigouze. 04.66.88.17. 99. Ouvert à midi du lundi au samedi, le soir du jeudi au dimanche. Formule midi 13€. Menu-carte 29€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

01/07/2006

Le Cha-U-Kao, une table insolite à Saint-Laurent-d'Aigouze

medium_Cha-U-Kao.6.jpg
La magie de la Petite Camargue. On découvre régulièrement des lieux inattendus. Le restaurant Cha-U-Kao, à Saint-Laurent d'Aigouze, dans la Gard, est de ceux-là. Cette table, située à l'entrée du village, a le bon goût d'allier à la fois les charmes d'une auberge et d'une bonne table camarguaise. Tout le talent de Josiane Maestre, une ancienne du prêt-à-porter à Nîmes, est d'avoir su donner à ce lieu singulier une véritable âme. Nous sommes, ici, résolument ancrés dans l'atmosphère magique et sauvage de la Camargue. A seulement quelques dizaines de kilomètres de Montpellier, c'est un dépaysement total et chaleureux.
 
Fraîcheur de saveurs et d'esprit. Le Cha-U-Kao n'est pas à proprement parler un restaurant. C'est, douce subtilité, un endroit où l'on mange. Une adresse où il est inutile de chercher la carte. Il n'y en a pas. Toute la cuisine est résumée sur une ardoise, à la manière ancienne, dans laquelle on fait son "marché" entre différents choix. On mange sans prétention, dans une atmosphère de fraîcheur dans les saveurs et... dans l'état d'esprit. Fraîcheur des légumes et des medium_Cha-U-Kao_b.2.jpgherbes aromatiques qui parcourent les recettes de "Jo". Escalivade de légumes grillés, beignets de brandade, brousse à l'anchoïade de tomates, seiches a la plancha et persillade, poulet fermier aux gambas, Saint-Gilloise (un plat languedocien à base de viande de boeuf), jambon entier braisé. Tout le plaisir de la table est procuré par la maîtresse de maison.
 
L'ombre de Toulouse- Lautrec. Tout au long du repas, on se laisse bercer par le romantisme un brin exotique du lieu. Un romantisme quasi mythique puisque, il y a une quarantaine d'années, le Cha-U-Kao était l'une des tables à la mode, tenue par Robert Marchand, ancien razeteur et grande figure locale. Avec cette image du peinture Toulouse-Lautrec qui croque dans La clownesse un de ses personnages préférés, une excentrique danseuse du Moulin rouge nommée... Cha-U-Kao.
 
Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

Cha-U-Kao, route d'Aigues-Mortes, Saint-Laurent-d'Aigouze (Gard). 04.66.88.93.23. Ouvert, le soir seulement, du mardi au dimanche. Menus à 21 € et 26 €.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".