Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/05/2008

La Banane a conquis sa place sous le soleil de Palavas

1e4a4315a981f4ca781fb1bf510f3853.jpgDepuis déjà quelques années, Anita et Robert Baïa Monte avaient quitté leur restaurant Marco Polo, voisin des halles Castellane dans l'Ecusson montpelliérain, pour découvrir de nouveaux horizons professionnels. Il y a deux ans, ils se sont installés à Palavas, sur le front de mer, pour transformer un ancien bar-PMU en restaurant avec une touche de modernité pour le nouveau cadre et un nom qui étonne : La Banane. Le couple se lançait alors dans une toute nouvelle aventure qui allait très vite mobiliser toute leur énergie. C'est ainsi que, petit à petit, mois après mois, La Banane s'est fait une jolie place au soleil des tables les plus méritantes de notre littoral.

a10872896326e7bb8b748ab6ad02cfde.jpgEn effet, l'établissement d'Anita et de Robert a vite gagné ses galons de "petit prince" de la restauration palavasienne. Et derrière une apparente discrétion, La Banane est devenue une table incontournable, une table "coup de coeur"... malgré une addition qui se situe souvent dans la partie supérieure des tickets en vigueur dans ce type de restaurants. Mais il faut le reconnaître aussi, chacun en a pour son argent : les portions servies sont très généreuses.

Premier symbole de cette générosité dans l'assiette, une fameuse parillada de poissons qui joue la star et dont plus d'un mangeur n'est d'ailleurs pas parvenu à bout. Tendres et fondants, les coeurs d'artichauts sautés au kikoman (une sauce à base de soja) sont un régal. Puis, selon l'appétit du jour, on n'a que l'embarras du choix : une poêlée de petits coquillages, un pavé de thon au foie gras et pommes, un bacalao à la portugaise ou un filet de boeuf au foie gras... Mais on peut également opter pour la spécialité de la maison, le couscous aux poissons, vraiment délicieux. Sans oublier un petit fromage, cabécou à l'huile d'olive, pour terminer le repas sur une note de douceur.

 
Karim MAOUDJ
Photos : Cwiosna CABANE

La Banane 37 boulevard Sarrail, Palavas-les-Flots. 04 67 50 73 93. Fermé dimanche soir, lundi et mardi soir. Ticket moyen compris entre 40 € et 45 €.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

02/11/2007

À Palavas, savourez un terroir raffiné au Saint-Georges

0b3de96f76d808047210cc3e5cbc98c8.jpgInstallé à Palavas- les-Flots, le restaurant Le Saint-Georges se plaît à prendre le contre-pied de la spécialité locale : la table de poissons et de fruits de mer. De cela, il n'en est rien. Ou presque. Car si la mer reste présente à la carte, ce n'est pas comme ailleurs. Le Saint-Georges de Nathalie et Gérard Rival se distingue par sa formulation gastronomique. Le restaurant est bien une table de terroir, agrémentée d'un raffinement certain. Et si la cuisine de Gérard Rival est « d'intuition », le résultat rappelle quelques bonnes vieilles recettes, version semi-gastronomique du chef en plus.

3dc3b7084e79edb7559f53f314a237fe.jpgTournedos de boeuf aux girolles. On relève par exemple la présence, à la carte, d'une macaronade. Celle de Gérard Rival nous est concoctée avec du homard. Même chose pour le tagine, préparé à la lotte, avec l'incontournable touche orientale : une semoule « méditerranéenne », en guise d'accompagnement. Le tournedos de boeuf, quant à lui, est associé aux girolles, tandis que la rumeur d'un arrivage de cèpes distille son parfum automnal. Les suggestions du jour sont immédiatement accordées aux couleurs du précieux produits. Car le chef aime beaucoup les champignons. Comme dans ce risotto aux champignons qui complète la petite cassolette de queues de langoustes. Et puisque le tout sent bon la terre, ajoutons encore que le foie gras est maison.

Porcelet cuit à basse température. L'intuition de Gérard Rival l'amène aussi à quelques orientations inédites. Il présente notamment à ses hôtes un velouté de crabe vert (celui que l'on trouve dans les rochers de Palavas), une verrine de saumon aux herbes et aux lentilles, ou encore un carré de porcelet cuit à basse température, avec toujours le fameux riz en risotto. Fort d'une clientèle essentiellement locale voire régionale, Le Saint- Georges reste ouvert toute l'année. De quoi donc s'assurer la fidélité de ses nombreux habitués.

Karim MAOUDJ
Photos : Cwiosna CABANE

 

Le Saint-Georges, 4 boulevard du Maréchal-Foch, Palavas-les-Flots. 04 67 68 31 38. Fermé samedi midi, dimanche soir et lundi. Menus de 17,90 € à 31 €.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

19/09/2007

La Bonne Table : à Palavas, sur les quais, une cuisine traditionnelle familiale à l'ardoise

medium_ML41-_Page_1_Image_0001.jpgLe restaurant A La Bonne Table a vu le jour il y a un an, sur les quais, rive droite à Palavas. Cette discrète table joue sur un registre très familial, la cuisine étant ici proposée à la formule de l'ardoise, donc concoctée au gré des achats au jour le jour. Fanny et Christian "racontent" donc au quotidien leur cuisine traditionnelle. Avec des spécialités qui font le tour de l'ardoise, selon les saisons.
 
Pour cette rentrée, le choix est large : tellines à la crème persillée, cassolette de moules, brandade de morue, marmite du pêcheur, tourte de cèpes, coq au vin, rouille de seiche, cassoulet ou encore thon grillé à la crème d'anchois. On le voit, si les produits de la mer figurent en bonne place à cette table palavasienne, ils partagent souvent la vedette avec quelques plats bien ancrés dans le terroir. C'est ce qui fait un peu la singularité de ce restaurant.
 

A la Bonne Table, 5 quai Georges-Clemenceau, Palavas-les-Flots. 04.67.50.03.58
Ouvert tous les jours sauf lundi soir, mardi soir et mercredi. Formule 10,50 €. Menus 14,50 € et 18 €.
.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

12/03/2007

Le Galopin, à Palavas, une nouvelle brasserie présente une cuisine très raffinée

medium_galopin.jpgÀ l'origine, il y avait Le Sphinx, une institution palavasienne pour tout ce qui a trait à la cuisine de la mer. Aujourd'hui, il y a désormais Le Galopin, une brasserie reprise récemment par Jean-Marie Mattei. Mais la véritable surprise du lieu, c'est le raffinement de la cuisine. Une carte dans laquelle les saveurs s'ouvrent sur des horizons inattendus. Des goûts originaux. Et lorsque l'on gratte un peu, on découvre l'inconnu qui se cache, en fait, derrière les fourneaux. Une surprise, disions-nous, puisque ce n'est autre que Pascal Mathias, qui vient de baisser rideau de son Arboisie, près de la gare à Montpellier. Les connaisseurs comprendront. Si la carte respecte le principe de la brasserie, l'assiette, elle, éclate de belles étoiles: tagliatelles à la sauce d'huîtres, soupe de poissons avec cebettes, tomates et poireaux, brandade de morue en habits rouges (sauce aux graines de haricots noirs), loup à la fleur de thym.
 
Photo: Christophe FORTIN 

Le Galopin, 7 quai Paul-Cunq, Palavas.  04.67.99.54.08. Ticket moyen 30€. Tous les jours.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".