Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2008

À Montpellier, Prouhèze Saveurs conjugue terroir et finesse

d944af3c1f63e8e236ca609f046ea5ce.jpgLorsque Guy Prouhèze débarque à Montpellier en novembre 2005, seuls les fins connaisseurs de gastronomie savent qu'il arrive auréolé d'une étoile décrochée en 1982 à la table familiale d'Aumont- Aubrac, en Lozère. Le chef, qui alors "descend de sa campagne", intrigue... Même si, pour les néophytes, il n'est encore qu'un nouveau restaurateur montpelliérain, un de plus. Pourtant, au bout de quelques semaines, Guy Prouhèze met en selle son fils Pierre-Olivier et dévoile sa stratégie.

0642418400d34b64267ef32c75e921e0.jpgLe nouveau Prouhèze Saveurs joue dans la classe des bistrots et des brasseries, avec un atout majeur : un véritable savoir-faire et un certain talent. Résultat : la table de l'avenue de la Pompignane devient vite l'une des meilleures, si ce n'est la meilleure de la ville d'un point de vue rapport qualité / prix. Et comme s'il fallait encore en attester, l'édition 2008 du guide Michelin vient de lui décerner un "Bib gourmand" (la distinction qui consacre précisément un excellent rapport / qualité).

C'est désormais Pierre-Olivier qui officie derrière les fourneaux. Il y conjugue à la fois finesse des mets, l'authenticité du terroir et une délicieuse inspiration gastronomique. Entre la très bonne auberge campagnarde et le raffinement des tables les plus cotées, son coeur balance...

Ainsi, parmi les plats issus de cette cuisine foisonnante, on découvre : le carpaccio de magret de canard à l'huile de noisette, la langue de boeuf à la crème ou encore le très original "Mac foie gras poêlé" et son boudin Galabart sur pain de mie et oignons confits. Aussi à la carte : le pied de cochon farci et désossé et ses pommes de terre rattes, le parmentier d'agneau de l'Aveyron, les rognons de veau cuits au sautoir à la crème de moutarde réduite. On en passe... Que les gourmands, donc, se rassurent : le terroir n'a pas fini de nous étonner et de nous régaler !

 
Karim MAOUDJ
Photos : Cwiosna CABANE

Prouhèze Saveurs, 728 avenue de la Pompignane, Montpellier. 04 67 79 43 34. Lundi au vendredi midi, jeudi au samedi soir. Formule 17 €. Menus 23 € à 31 €.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

26/07/2007

A Montpellier, un cadre poétique berce la Réserve Rimbaud

medium_A1.jpgAvec une vue superbe sur le Lez. Si les générations passent, le charme de La Réserve Rimbaud demeure intact. Le charme, surtout, de sa large terrasse qui surplombe le Lez et qui dessine, autour de ce haut lieu de l'histoire montpelliéraine, une atmosphère et un romantisme d'une autre époque. Ici, tout a traversé le temps sans être dénaturé: ce sentiment d'être coupé de la vie de la cité, ces hauts peupliers et autres platanes qui balisent implacablement le cours d'eau, ces canards qui vaquent, sous vos pieds, à leurs occupations aquatiques, sans se soucier de ces gens qui, là-haut, savourent sans retenue leur plaisir. C'est cette palette de sensations et de saveurs qu'entretient toujours La Réserve Rimbaud.

medium_a2.6.jpgCroquettes de volaille truffées. Comme d'autres tables anciennes, le restaurant a cependant évolué. Il s'est mis à l'heure du présent sous la houlette de Charles Fontès, jeune chef ayant fait ses gammes au Carré des Feuillants, à Paris, et qui a connu la vieille époque en culottes courtes. Le mérite de ce fils de Montpellier, c'est d'avoir respecté "La Réserve". Le coup de jeune qu'il a insufflé, tant en salle qu'en cuisine, a su préserver l'essentiel : l'âme des lieux et la superbe vue plongeante sur le Lez. En cuisine, le respect plane comme un fantôme sur les fourneaux. En témoigne sa volonté de rendre hommage à ses prédécesseurs en maintenant à la carte les fameuses croquettes de volaille du Lez truffées.

Au son des crapauds et des grenouilles. En soirée, devant la bouillabaisse concoctée maison et servie en deux temps (d'abord les coquillages et les Saint-Jacques puis les poissons de roche ensuite), l'atmosphère semble encore plus irréelle. Sous le ciel étoilé, au son des crapauds et des grenouilles, devant les noix de Saint-Jacques rôties avec des artichauts et pois gourmands cuisinés au beurre de noisette, la Réserve Rimbaud n'est qu'un poème!

Karim MAOUDJ
Photos: Cwiosna CABANE

La Réserve Rimbaud, 820 avenue Saint-Maur, Montpellier (Les Aubes). 04.67.72.52.53. Fermé samedi midi, dimanche soir et lundi. Formule midi à 27€. Menu à 45€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

16:30 Publié dans Montpellier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Semi-gastro

01/06/2007

A Montpellier, Villa Dicondra lance un concept de table d'hôtes

medium_01.2.jpg
Une maison habitée par deux esthètes. Le long de l'avenue d'Assas, à Montpellier, c'est une jolie maison comme on en trouve plusieurs. Sauf qu'une pelouse fleurie pousse ici sur le toit du garage et que le visiteur en prend plein la vue quand il en franchit la porte: Villa Dicondra, qui hérite son nom du gazon californien qui court dans le jardin, est l'oeuvre imaginée par Philippe et Stefano. Propriété de la grande famille Méric dans les années 30, la villa conserve son charme d'époque mais elle a subi un lifting mêlant l'ancien au moderne alors que les esthètes Philippe et Stefano y ont installé leurs belles collections d'antiquités et d'art contemporain.

medium_02.jpgFait maison du cocktail au dessert. Deux ans de travaux et voilà le résultat, tout neuf: trois chambres d'hôtes dont une sublime suite sous les toits (250€ la nuit) pour tenter de dormir avec des oeuvres de Vasarely, César et Topolino sous les yeux. Néophytes en hôtellerie, Philippe et Stefano accueillent aussi, depuis quelques jours, des invités en table d'hôtes, une formule de charme qui permet de déjeuner ou de dîner en toute intimité dans le salon, la véranda ou le jardin terminé par une petite piscine. Un seul impératif: réserver 24 heures à l'avance et indiquer ses préférences à Stefano qui fait des miracles en cuisine. Tout est fait maison, du cocktail Bellini au dessert, l'attention étant portée sur la qualité des produits ramenés d'Italie: huile d'olive d'Albenga («La meilleure du monde»), jambon du Piémont («Le meilleur du monde») ou truffes d'Albe (jusqu'à 18000€ le kg). On l'aura compris, Stefano est Italien.

Risotto au jus de rôti et tiramisu. Mais il est aussi possible de ne pas s'y ruiner en profitant d'une carte à géométrie variable et à la demande. En entrée, citons les laitues farcies aux herbes et le risotto au jus de rôti ; en plat, l'escalope milanaise avec son riz au safran ou le poulpe Marianne qui cuit durant 24 heures. Sans se priver en dessert du fameux tiramisu qui n'est pas la moindre des merveilles de cette villa hors normes.
Eric DELHAYE
Photos: Christophe FORTIN

Villa Dicondra, 67 avenue d'Assas, Montpellier (Arceaux). 04.67.84.06.64. Tous les jours, midi et soir sur réservation 24 heures à l'avance. Ticket moyen 40€. Pas de carte bancaire.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.
 
Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

30/05/2007

An Kaz La : des Antilles à Antigone

medium_ank.jpgEn plein coeur du quartier Antigone, une table de cuisine antillaise, créée récemment par Perrine et Yannick. An Kaz La propose diverses spécialités, des Antilles principalement, mais aussi des DOM. Outre les accras de morue et le boudin créole, on peut y déguster du gratin de christophine, du gratin de banane plantin, du touffé de requin, du colombo de poulet, ou encore, en dessert, du blanc-manger de coco (un flan à base de coco). On peut également choisir des plats du jour comme par exemple un velouté de crustacés ou un ragoût de porc.

An Kaz La, 139 place de Thessalie, Montpellier (Antigone). 04.67.50.92.53.  Formules 8,90€ et 10,30€. Menus 13€, 18€ et 25€. Ouvert tous les jours, midi et soir.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.
 
Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

15:15 Publié dans Montpellier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Exotique, Antillais

29/05/2007

Un nouveau chef est aux fourneaux d'Anis et Canisse à Montpellier

medium_anis.jpgJérôme Chaptal a repris à l'automne dernier Anis et Canisse, la table bien connue de l'avenue de Toulouse. Depuis sa création, il y a une dizaine d'années, Anis et Canisse avait assis sa notoriété avec une cuisine d'inspiration catalane. Tout en gardant un peu de cet esprit, Jérôme Chaptal y a associé, par petites touches, des saveurs venues de l'Aubrac. C'est ainsi qu'aux côtés des fameuses tartines de l'ancienne version, on trouve un gatis à la recuite de brebis, petit pain de campagne avec du petit lait de brebis, des oignons confits, des amandes grillées et du pesto. On y trouve également des petits légumes provençaux farcis, du jarret d'agneau rôti aux épices (anis étoilé, cannelle), du mignon de porc de l'Aveyron, de la côte de boeuf de l'Aubrac et toujours, pour accompagner les plats, notamment la dorade, de la tapenade sur la purée.
 
Anis et Canisse, 47 avenue de Toulouse, Montpellier. 04.67.42.54.48. Formule assiette du midi 12€. Ticket moyen 25€ à 30€. Fermé samedi midi, dimanche et lundi.
 
Cliquez ici pour localiser le restaurant.
 
Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

15:15 Publié dans Montpellier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Typique