Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2007

Chez Fabrice, une institution bien ancrée à La Grande-Motte

medium_430_low.jpg
Poissons et coquillages en vedette. Dans une station de La Grande-Motte qui s'est cherché une identité depuis sa création, à la seconde moitié des années 1960, le restaurant Chez Fabrice est celui qui a traversé les ans sans succomber aux tentations des modes. Créé à la fin de la décennie 1970 par Fabrice, une grande figure locale, l'établissement a résisté au temps et gardé son esprit d'origine. A savoir une adresse reprenant alors un concept en vogue à Paris, celui des grandes brasseries avec ses larges étals de coquillages et autres fruits de mer. Si les étals ont, depuis, disparu, l'esprit "brasserie", est toujours aussi vivant. Un rien désuet, certes, mais fidèle à la volonté défendue par Fabrice. Lequel a, depuis, cédé les rênes de l'établissement à Serge Illiano.

medium_15_low.jpgMarmite et pot au feu de la mer. Le restaurant Chez Fabrice, ce sont donc ces spécialités qui, elles aussi, ont traversé le temps: le plateau de fruits de mer Le Grand écailler, la marmite de fruits de mer et coquillages avec une demi-langouste sur un lit de pâtes et de tomates finement coupées, ou encore le pot au feu de la mer Impérial avec de la crème fraîche. A la carte, quelques autres plats singuliers, comme la salade de petits poulpes à la mangue et papaye à l'huile d'olive, les fritures de calamars maison, la parillada royale avec un homard (à 125€ pour deux personnes). Plus classiques, les poissons préparés à la plancha. Et, bouquet final, pour les amoureux, un menu pour un tête-à-tête, royal, avec une bouteille de champagne, à 160 €. Pour deux personnes bien sûr.

Une déco un rien kitsch et rococo. C'est dans ce cadre un peu décalé, avec sa déco un rien kitsch et rococo, loin des lignes actuelles sobres et épurées, que l'on consacre son séjour Chez Fabrice. Nous sommes bien à La Grande-Motte et ici, dans ce petit coin de port, le monde n'a guère changé. Fabrice reste une image, son ancien restaurant une institution.

Karim MAOUDJ
Photos: Cristophe FORTIN

Restaurant Chez Fabrice, 49 quai d'Honneur, La Grande-Motte. 04.67.56.75.93. Ouvert tous les jours. Formules 12,50€ et 18€. Menus 29€ et 160€ (pour deux).

Cliquez ici pour localiser le restaurant.
 
Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

06/04/2007

L'Estrambord, à La Grande-Motte: une déco seventies, une cuisine dans l'air du temps

medium_estrambord.jpgVoilà une adresse branchée et gourmande à La Grande-Motte: L'Estrambord, avec sa salle à la décoration inspirée des années 70. Alessander Ramirez et Virginie Granger, la chef, y proposent une belle cuisine méditerranéenne pleine de saveurs, comme le meli-mélo de coquillages au bouillon de crustacés (19€ ou menu) ou encore un ravioli de gambas et épices indiennes (18€ ou menu). Avec aussi deux desserts au top: la neige de fromage blanc poire-pistaches (7€) et le duo d'agrumes chocolat-crumble (6€).
 
L'Estrambord, quai Pompidou, La Grande-Motte. 04.67.56.50.50. Ouvert tous les jours, midi et soir. Le midi du lundi au samedi: plat du jour 10€, menu du jour 16€. Midi et soir: menu-carte à 25€. Menu enfant 10€.
 
Cliquez ici pour localiser le restaurant.
 
Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

25/08/2006

A La Grande-Motte, Alexandre épouse l'histoire de la ville

medium_Alexandre.jpg

Trente-deux ans de pure gastronomie. Il a précisément le même âge que la commune de La Grande- Motte: 32 ans. On veut parler bien sûr du restaurant Alexandre, l'une des plus anciennes adresses gastronomiques au pied des célèbres Pyramides. Paul et Ginette Alexandre installaient alors leurs fourneaux dans un petit îlot bâti juste devant la capitainerie et ouvraient, à l'étage, leur établissement sur le grand large, avec une magnifique vue sur la mer. Après avoir assisté son père, Michel Alexandre a finalement repris seul, avec sa femme Dany, les commandes de la célèbre table. Son ascension, sanctionnée de nombreuses distinctions, a coïncidé avec l'apparition de ce que l'on appela alors la "nouvelle cuisine", au tournant des années 1970-1980.

Valeurs traditionnelles. Aujourd'hui, le restaurant Alexandre reste l'adresse gastronomique majeure de La medium_Alexandre_b.jpgGrande-Motte. Sa carte est restée fidèle aux valeurs de la cuisine traditionnelle et aux bases intangibles de la gastronomie. C'est cet esprit que l'on retrouve dans le carré d'agneau de l'Aveyron avec ses olives et sa recuite de chèvre ou dans le dos de morue fraîche en tapenade et sa purée à l'huile d'olive. Même exigence dans le dos de loup aux girolles, ou encore la brochette d'encornets et ses couteaux cuits a la plancha. Tous ces plats sont des fondamentaux de la maison Alexandre.

Tendances. Il y a la tradition mais il y a aussi les évolutions, dans la foulée des nouvelles tendances. Si Michel Alexandre et Richard, son second, ont l'intelligence de ne pas succomber aux modes, cela ne les empêche pas de jouer avec de nouvelles saveurs, au gré de leurs humeurs. Témoin ce tataki de thon à l'avocat et au gingembre. Dans quelques semaines, les premières couleurs de l'automne ouvriront une nouvelle saison et, pour Michel Alexandre, ce sera le temps des canards sauvages, juste déglacés. Il y a, comme ça, des valeurs et des instincts qui perdurent.

Karim MAOUDJ
Photos: Cwiosna CABANE

Alexandre, esplanade Maurice-Justin, La Grande-Motte. 04.67.56.63.63. Fermé lundi. Menus 43€, 46€, 58€ et 70€. Formule midi 30€ à partir du lundi 4 septembre.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".