Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/08/2007

L'Envie, au Grau-du-Roi, une table zen face à la mer

medium_01.9.jpgUn espace lounge et saveurs. On connaissait Philippe Herimian pour sa Plage des artistes, une belle réussite depuis plus de vingt ans sur la rive droite, un havre de détente, festif et gourmand sur le sable du Boucanet. Mais Philippe avait un autre concept en tête, un café lounge et restaurant, un lieu innovant, serein et élégant. Il a ainsi créé L'Envie... sur la rive gauche, à deux pas du château Rédarès, et face à la Grande bleue, toujours. Totale zenitude. L'Envie, joli nom de baptême, pour une certaine idée d'absolu en toute chose, et une zenitude pour toutes les expériences de la vie, de ses tentations comme de ses plaisirs... Philippe Herimian a imaginé selon ses voeux le décor, à la fois contemporain et chaleureux. Il a dessiné le bar et les confortables fauteuils en velours rouge lissé... On choisit son espace, plus discret en arrière plan ou bien panoramique et ouvert sur la plage, mais toujours confortable et rafraîchissant avec d'un côté l'étonnant vase-fontaine à débordement, et de l'autre, l'air du large...

medium_02.5.jpgToutes les Envies. Quelques tables sont posées à l'extérieur, idéales pour dîner en soirée. Convivialité et fooding, musique lounge et soft attitude. Philippe s'est entouré du chef Alexandre Geyer, pour distiller une cuisine méditerranéenne fraîche, simple, créative, de produits nobles. L'Envie se décline sur la carte, d'une, deux ou trois envies, d'un plat au choix jusqu'au menu dégustation. On apprécie l'effiloché de rougets au basilic, les huîtres de Bouzigues, mais aussi ce petit délice de duo de foie gras poêlé et... glacé ! Encore un tartare de Saint-Jacques et ses tomates séchées, un gaspacho méditerranéen et sa terrine de lotte... Excellentes aussi ces joues de loup simplement poêlées en persillade, tout autant que la morue en aïoli et ses légumes du marché... Enfin, L'Envie de douceur peut se satisfaire de la crème brûlée à la citronnelle ou bien d'une brochette d'ananas au sirop de cannelle. 

Christophe BIDJARANO
Photos: Alexis BETHUNE

L'Envie, café-lounge restaurant, 2 rue Frédéric-Mistral, rive gauche, Grau-du-Roi. 04.66.51.00.55. Ouvert tous les jours midi et soir. Déj. 13,90€, Menus, 17,90€, 24,90€ , 28,90€ et 33,90€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

03/08/2007

A Carnon, le Lamparo exalte les saveurs de la Méditerranée depuis 1994

medium_01.7.jpgPoissons frais et tapas en tout genre. Sur le port de Carnon, on le connaît sous le nom de "Bosco". Jean-Georges Sciacchitano (c'est son vrai nom) promène sa silhouette le long de la terrasse de son restaurant Le Lamparo, qui domine le canal du port. Enfin "silhouette": il faudrait plutôt parler de carrure. Celle d'un ancien rugbyman qui a gardé intacte sa passion pour le ballon ovale, presque toute sa vie. Une vie qui l'a vu rebondir de Bagnols-sur-Cèze au quai ouest de Carnon, en 1994, lorsqu'il y crée le Lamparo. Ayant des origines italiennes, il choisit tout naturellement d'orienter sa cuisine vers la mer. Vers la mer et exclusivement vers elle. Ici, pas de viande! Des tapas en guise d'entrée. Avec Sophie derrière les fourneaux, Bosco a imaginé une carte où les tapas et les poissons sont à la fête. medium_02.6.jpgLes tapas apparaissent comme des entrées. Les saveurs sont méditerranéennes: beignets de courgettes, beignets de morue, couteaux de mer à la plancha, pan con tomate, jols en friture, calamars frits, pour ne citer que les principaux. Des tapas, que l'on peut aussi prendre en assiettes variées, représentent la moitié de la carte. L'autre moitié est donc constituée par les poissons. «Tous des produits de la pêche en mer, l'élevage, connais pas», insiste Bosco. D'ailleurs, le rituel maison veut que tous les poissons du jour soient présentés (et commentés) sur un plateau pour aider le client à mieux faire son choix.

Encornets farcis façon Napoli. Quant aux spécialités, elles sentent bon la simplicité: de la morue en friture ou à la portugaise, avec une sauce tomate, des pommes de terre et des poivrons, des encornets farcis à la façon napolitaine, avec de la ricotta, du basilic et de la sauce tomate, les moules farcies à la sétoise, un classique de la région, et les sépias à la plancha. De sa formation de pâtissière, Sophie a conservé l'art délicat de la fabrication de la tarte au citron meringuée et du tiramisu maison.

Karim MAOUDJ
Photos: Judy JANUARIUS

Le Lamparo, 27 rue Samuel-Bassager, Carnon ouest. 04.67.50.30.60. Ouvert tous les jours, midi et soir. Formule du midi à 13,50€. A la carte, ticket moyen à 30€ environ. 

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

16:25 Publié dans Carnon | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : Poisson

02/08/2007

A Bouzigues, le Saint-Julien met la mer dans les assiettes en toute discrétion

medium_01.8.jpgPoissons grillés et tapas. A Bouzigues, ce n'est certainement pas l'adresse la plus connue. Et pour cause, le Saint-Julien aménagé dans un ancien garage, légèrement en retrait des grands axes et plus particulièrement du front d'étang, n'a que cinq ans d'existence. De plus, le Saint-Julien fait preuve, à l'image de ses créateurs, Christine et Jacques Granier, d'une étonnante discrétion. Sauf que discrétion n'est pas forcément synonyme de transparence. Bien au contraire, la cuisine élaborée par le chef Jean-Marie de San Mateo affiche d'excellentes prétentions. Des prétentions, certes là encore d'une grande sobriété, mais témoignant de réelles ambitions culinaires pour satisfaire tous ceux qui se délectent des produits de la mer et de l'étang dans leur expression la plus simple.

medium_02.7.jpgTapas maison en entrée. Le court séjour chez Christine et Jacques Granier débute par une sorte de rituel: les tapas maison en guise d'entrée. Une des meilleures façons de goûter aux saveurs diverses de ces petites portions, c'est de prendre (à plusieurs) l'assiette dégustation, avec escargots de mer, salade de poulpe, anchois marinés, brochettes de moules panées et crevettes. On peut également opter pour les clovisses persillées ou les aubergines grillées au fromage de chèvre.

La macaronade aux cigales. Pour le reste, rien ne vaut le poisson grillé, tout simplement. Dorade, espadon, thon ou sole délivrent ainsi leur subtil arôme. Si l'on cherche un peu plus de sophistication, il y a les spécialités du Saint- Julien: seiche à la sétoise, bourride de lotte, poêlée de l'étang aux tagliatelles (avec de la seiche, de la lotte, des moules, des clovisses et des crevettes). Mais le top du top, la grande spécialité du chef, c'est la macaronade aux cigales. Attention: pour la savourer, il faut en passer commande vingt-quatre heures avant. Ce sera sans regret et toujours pour le bonheur du palais...

Karim MAOUDJ
Photos: J. JANUARIUS

Le Saint-Julien, 2 place du Vieux-Port, Bouzigues. 04.67.53.27.70. Fermé lundi et mardi midi. Formules midi à 14€ et 18€. Menu à 28€. Menu enfant à 10€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".