Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/03/2007

A Mèze, La Marmitière est une adresse qui défie le temps

medium_meze_1.jpg

Une table connue du vieux village. C'est l'une des adresses gastronomiques les plus connues de Mèze. L'une des plus anciennes aussi, située en plein coeur du vieux village, au cachet certain. Aussi, lorsqu'elle reprend l'établissement, il y a plus de trois ans aujourd'hui, Corinne Lefort prend bien soin de respecter l'histoire de La Marmitière. À commencer par son identité culinaire, qui s'appuie sur une cuisine raffinée, laquelle flirte avec l'orientation gastronomique. Elle y apporte cependant sa touche personnelle, une inspiration nouvelle, née de ses nombreux voyages, qu'elle illustre à travers une de ses spécialités maison: les camarones, ces grosses gambas flambées à la liqueur de cactus, sur un lit de riz noir impérial.

medium_meze_2.jpgAu pied d'une ancienne muraille. Mais La Marmitière, c'est d'abord ces épaisses masses de pierres apparentes, dont on a l'impression qu'elles ont été sculptées dans le roc. Nous nous trouvons, au détour d'une étroite ruelle du vieux village, au pied d'une ancienne muraille, qui remonte aux XIIe et XIIIe siècles. Le cadre apporte au lieu une âme incontestable, forte et de caractère. Tout semble hors du temps et de la vie qui s'écoule doucement à l'extérieur. Rien ne paraît perturber le repas. Un repas qui est rythmé par les bonnes vieilles recettes traditionnelles. À La Marmitière, nulle fantaisie et nulle excentricité. Nous sommes dans un établissement qui entretient une vieille tradition, celle du rendez-vous dominical autour d'une bonne table.

La poêlée de Saint-Jacques et de foie gras. Les spécialités du chef jouent sur le classique et le moderne: tournedos de canard façon Rossini, zarzuela de coquillages et de crustacés, poêlée de Saint-Jacques et de foie gras au Noilly Prat ambré. Pour le reste, on note des filets de loup de mer farcis à l'anchoïade, ou un carré de porcelet dans son jus avec une ratatouille du soleil. Le tout, assuré avec constance, travaillé à partir des produits du terroir. 

Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

La Marmitière, 38 rue du Port, Mèze. 04.67.43.84.99. Fermé le dimanche soir, le lundi et le mardi midi. Formule midi 14,50€. Menus 17€, 23,50€, 30€ et 45€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

16:45 Publié dans Mèze | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : Semi-gastro

16/03/2007

L'Acolyte: un bar à vin au cadre épuré mais chaleureux à deux pas de la Comédie

medium_acolyte.jpgL'ancien salon de thé Simple Simon a laissé place à un bar à vins, L'Acolyte, au cadre épuré mais terriblement chaleureux. Isabelle et Ludovic y ont imaginé un lieu où le vin est synonyme de convivialité. Une vingtaine de domaines sont proposés, toute la journée, à la dégustation (à partir de 2,50€ le verre), avec une formule assiette terroir, huîtres, fromages et charcuterie (6€). Ludovic, ancien élaborateur des champagnes Alexandre L, a également aménagé à l'étage un espace cosy, où l'on peut se détendre dans de larges et confortables fauteuils.

L'Acolyte, 1 rue des Trésoriers-de-France, Montpellier (Écusson). 04.67.66.03.43.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

A Castelnau, la Chichoumeille prend un nouveau départ très tendance

medium_chichou.jpgLa Chichoumeille tourne une nouvelle page de son histoire à la faveur d'un changement de direction, avec trois associés: Pierre-Yves (de la plage privée La Paillote Bambou), Martial et Arnaud. Tous se sont engagés dans un nouveau défi: donner au lieu un coup de fouet. Nouveau décor, très tendance et cosy, mais toujours le même chef. Celui-là même qui signait, jusque-là, une cuisine moderne, un brin inventive et inattendue. En tout cas, qui sort de l'ordinaire. En témoignent le foie gras de canard en crème brûlée, les blinis tièdes aux céréales avec leurs rillettes de volaille à la coriandre, le dos de canard aux parfums de truffes, ou encore le filet de daurade grillé au bois avec fenouil. On peut également conseiller la souris d'agneau braisé à l'amertume de cacao. La Chichoumeille dispose également d'un agréable bar pour l'apéro.

La Chichoumeille, chemin des Cauquilloux, golf de Verchant, Castelnau-le-Lez. 04.67.71.92.86. Formules 14€ et 16€. Menu carte 30€. Fermé le samedi midi et le dimanche.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

15:15 Publié dans Castelnau-le-Lez | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : Branché

Philippe Mouls exerce son talent aux Terrasses du Lido, à Sète

medium_lido_1.jpg

Une cuisine de terroir raffinée. Ce n'est peut-être pas le plus en vue des restaurants sétois. Mais, ce qui est sûr, c'est qu'il est l'un des plus représentatifs de cette cuisine traditionnelle aux accents gastronomiques. Les Terrasses du Lido, une table coincée dans un recoin de rond-point, reste fidèle à cette gastronomie à l'ancienne, un peu comme on le retrouve au restaurant La Palangrotte, quai de la Marine, cher à Alain Géminiani. Après avoir oeuvré pendant sept ans dans les cuisines de l'ancien restaurant La Rotonde (devenu aujourd'hui Quai 17, au Grand Hôtel), Philippe Mouls a repris, il y a maintenant trois ans, Les Terrasses du Lido. Sa cuisine joue les raffinements, imperméable aux modes et tendances. Pour cet ancien de la prestigieuse Tour d'Argent, à Paris, la carte se doit de faire référence au terroir sétois, mais doit aussi s'ouvrir, au-delà, aux inspirations méditerranéennes.

Rouget avec sa barigoule d'artichauts. On ne saurait être à Sète et ignorer la mer etmedium_lido_2.2.jpg l'étang. C'est la raison pour laquelle quelques clins d'oeil viennent rappeler que nous sommes au pied du mont Saint-Clair. Comme le piste de moules au persil avec ses légumes croquants, associant le piment à l'ail pressé, à travers l'huile d'olive. Comme le rouget de roche cuit à l'unilatérale avec sa barigoule d'artichauts. Ou, plus classique, la soupe de poissons.

Pigeonneau désossé au jus à la cardamome. Il y a le terroir mais il y a aussi l'inspiration. Philippe Mouls propose, dans ce registre, un croustillant de cake au parmesan avec son pélardon à l'huile d'olive au basilic. Originaux sont les beignets de foie gras cru avec des gambas, à l'émulsion de crustacées à l'huile d'olive. Voire encore, mais c'est déjà un classique, le risotto de Saint-Jacques au jus de crustacés. Et puis, côté terre, le pigeonneau désossé, cuit rôti, avec un jus à la cardamome et ses pommes fondantes. Il y en a pour toutes les papilles, à qui le chef fait un bel honneur.

Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

Les Terrasses du Lido, 107 rond-point de l'Europe, Sète. 04.67.51.39.60. Fermé le dimanche soir et le lundi. Menus 25€, 27€, 29€, 32€ et 44€. Menu enfant 12€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

14:55 Publié dans Sète | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Semi-gastro

12/03/2007

Le Galopin, à Palavas, une nouvelle brasserie présente une cuisine très raffinée

medium_galopin.jpgÀ l'origine, il y avait Le Sphinx, une institution palavasienne pour tout ce qui a trait à la cuisine de la mer. Aujourd'hui, il y a désormais Le Galopin, une brasserie reprise récemment par Jean-Marie Mattei. Mais la véritable surprise du lieu, c'est le raffinement de la cuisine. Une carte dans laquelle les saveurs s'ouvrent sur des horizons inattendus. Des goûts originaux. Et lorsque l'on gratte un peu, on découvre l'inconnu qui se cache, en fait, derrière les fourneaux. Une surprise, disions-nous, puisque ce n'est autre que Pascal Mathias, qui vient de baisser rideau de son Arboisie, près de la gare à Montpellier. Les connaisseurs comprendront. Si la carte respecte le principe de la brasserie, l'assiette, elle, éclate de belles étoiles: tagliatelles à la sauce d'huîtres, soupe de poissons avec cebettes, tomates et poireaux, brandade de morue en habits rouges (sauce aux graines de haricots noirs), loup à la fleur de thym.
 
Photo: Christophe FORTIN 

Le Galopin, 7 quai Paul-Cunq, Palavas.  04.67.99.54.08. Ticket moyen 30€. Tous les jours.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".