Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2007

À Sète, l'Easy Sushi offre une vue imprenable sur le grand large

medium_easy_sushi.jpgJérôme Janicot a mis entre parenthèses sa saison estivale à la tête de la plage ACD Face à la Mer pour tenter, avec Cyril, une aventure plus exotique. Tous deux viennent, en effet, de lancer, sur les hauteurs de Sète, juste devant l'entrée du cimetière marin, l'Easy Sushi, un bar entièrement dédié aux sushis. Aménagé avec des sièges hauts à la manière des comptoirs, le lieu offre la rare opportunité de déjeuner ou dîner en jouissant d'une vue imprenable sur le port et, au-delà, sur le grand large. On y trouve toutes les catégories de sushis: les nigris, makis, futomakis, gunkan et sashimis. Et puisque l'on est à Sète, on a même imaginé le maki sétois, avec des calamars farcis de riz et de petits légumes. Parmi les spécialités de la maison, notons aussi l'écrin, composé de rouleaux de riz garnis sans algues, et le maki méditerranéen, à base de chèvre chaud et de tapenade.

Easy Sushi made in 7, 1 chemin du Cimetière-marin, Sète. 04.67.53.89.09.  Plateaux de 13€ à 75€. Fermé le samedi midi.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

18:10 Publié dans Sète | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Exotique

30/01/2007

Le Saint-Clair, à Balaruc-les-Bains, une institution depuis une vingtaine d'années

medium_Saint-Clair.jpgDepuis déjà vingt ans, le restaurant Le Saint-Clair est la référence de Balaruc-les-Bains, en matière de bonne table. Et si le mot gastronomie peut paraître quelque peu exagéré, on n'en est pas loin. Nous dirons que la cuisine, largement inspirée de l'étang de Thau qui s'étend juste en face et de la mer, y est particulièrement soignée. Ancré tout en haut de l'échelle, le Saint-Clair de Sophie Di Tucci décline l'inspiration de son chef Jean-Louis Martinod dans un registre haut de gamme : chartreuse de homard en salade sur un lit de céleri rave ; timbale de gros filets de sole garnie de fruits de mer, gambas et homard, dans une infusion de homard aux morilles ; déclinaison de poissons de la Méditerranée cuits à l'huile d'olive, avec un demi-homard poêlé ; ou déclinaison d'agneau de lait du Haut Languedoc, côtelettes et filet frotté à l'ail. Attention à votre appétit, les plats sont copieux.

Photo C. F.

Le Saint-Clair, 2 bis plan du Port, Balaruc-les-Bains. Ouvert tous les jours. Formule 19€. Menus 29€, 39€ et 55€. 04.67.48.48.91.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

A Montpellier, Prouhèze Saveurs propose un retour au terroir

medium_Proueze.jpg

Une cuisine légère et maîtrisée. N'y allons pas par quatre chemins : à Montpellier, le restaurant Prouhèze Saveurs propose aujourd'hui l'un des meilleurs rapports qualité-prix des tables de la ville. Si ce n'est le meilleur. Depuis deux ans, Guy Prouhèze, étoilé Michelin à Aumont-Aubrac, en Lozère, entre 1982 et 1998, puis entre 2000 et 2004, a choisi d'en finir avec une cuisine élaborée sous la pression des guides de référence de la gastronomie française. Avec son fils Pierre-Olivier, cinquième d'une longue lignée familiale de chefs démarrée en 1891, et successeur désigné, Guy Prouhèze s'engage dans un registre de légèreté maîtrisée, tout en restant fidèle à ses origines lozériennes : le terroir. C'est ainsi, avec une nouvelle façon de concevoir le métier de chef, que Guy et Pierre-Olivier Prouhèze entendent se faire plaisir et faire plaisir.

Une atmosphère cosy. Ce sentiment de légèreté jaillit dès l'entrée du restaurant. On pénètre dans une première salle medium_Proueze_b.jpgaux allures de bistrot, où le vin, la grande passion du chef, est omniprésent. Puis on arrive dans l'autre salle, à l'univers totalement différent. La décoration colorée, cosy et un rien british construit une atmosphère terriblement chaleureuse. Il ne reste plus alors qu'à s'évader dans une carte dont les plats, aux noms familiers, révèlent dans l'assiette un autre univers. Celui du terroir gastronomique à la portée de tous.

La montagne dans l'assiette. Pied de cochon farci, rognon de veau cuit au sautoir à la graine de moutarde, tripoux du Gévaudan, dos de lieu noir aux cèpes de Lozère, risotto lié au parmesan avec ses queues d'écrevisses au bouillon de citronnelle, velouté de potimarron et ses ravioles de cèpes, omelette aux truffes de Bourgogne, ou encore un poêlon de ris d'agneau aux cèpes : rarement on a vu, à Montpellier, la montagne s'installer avec autant de talent dans nos assiettes. Nous sommes loin des effets de mode. Vive le passé !

Karim MAOUDJ
Photos: Cwiosna CABANE

Prouhèze Saveurs, 728 avenue de la Pompignane, Montpellier. 04.67.79.43.34. Ouvert le midi du lundi au vendredi; le soir du jeudi au samedi. Menus à partir de 30€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

17:35 Publié dans Montpellier | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Gastronomique

22/01/2007

Poissons et viandes cohabitent à La Forge de Bédarieux

medium_La_Forge.jpg

Mangez dans un cadre du XVIIe sicèle. De forge, il en est bien question dans ce restaurant, l’un des plus courus de Bédarieux. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on l’a, un jour, baptisé ainsi. L’ancienne forge trône, en effet, au milieu de la salle. C’est un imposant outil, qui servit jadis à façonner armes et rambardes. Imposant comme la salle qui sert aujourd’hui de salle à manger. Un lieu marqué incontestablement par l’histoire et dont les origines remonteraient au XVII siècle. Le restaurant La Forge tire son identité de ces longs murs formés de pierres apparentes qui lui donnent un cachet ancien. C’est le genre de vieille auberge populaire dont il ne manquerait plus que le tavernier et les fûts de vin ou de bière.

medium_La_Forge_b.2.jpgUne cuisine traditionnelle de terroir. En fait, le tavernier (si l’on ose dire), c’est Yannick Dugas- Bourreau, qui, avec sa femme Frédérique, veille aux destinées de l’établissement depuis l’an 2000. Le jeune chef assure, dans ces hauts cantons de l’Hérault, une cuisine traditionnelle de terroir en s’appuyant aussi bien sur des produits de la terre que sur ceux de la mer. Dans ce dernier cas, le plat phare, c’est la marmite du pêcheur, consistant en un panaché de poissons présenté dans une sauce blanche, le tout mis en croûte au four. On peut également citer la tarte fine de rougets à la tapenade. Un plat qui rentre progressivement dans les grands classiques du moment.

Gibier, carbonade de sanglier. Côté terre, la proximité d’une nature généreuse et des hautes étendues du massif du Caroux font du gibier un produit incontournable. C’est le cas du sanglier préparé ici en sauce et présenté sous la forme d’une "carbonade de sanglier". Quant à la volaille, Yannick Dugas- Bourreau la propose en gigolette, farcie avec de la viande et des cèpes. À La Forge, on appréciera aussi, au retour de la belle saison, de déjeuner et dîner à l’extérieur, dans la cour.

Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

La Forge, 22 avenue de l’Abbé-Tarroux, Bédarieux.04.67.95.13.13. Fermé dimanche soir, lundi et mercredi soir. Formules midis 15€ et 19€. Menus 25€ et 35€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

10:35 Publié dans Bédarieux | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Terroir, Semi-gastro

La Kitchenette: une carte légère qui repose sur la cuisine du marché

Une adresse toute récente, en plein cœur de ville, avec une cuisine de fraîcheur. Le concept proposé par Léa et Thomas est séduisant: une ardoise légère qui change régulièrement, reposant sur une cuisine de marché. Velouté de châtaignes, fricassée de tomates aux œufs safranés, curry de poulet à la mangue, moussaka à la brousse, pastilla de courgettes à la cannelle. Le lieu est terriblement séduisant. Notez aussi que le samedi, une seule formule est proposée, entièrement consacrée aux sushis. En dessert, les tartes faites maison sont excellentes.

La Kitchenette, 19 rue du Palais-des-Guilhem, Montpellier (Écusson).04..67.60.61.65. Formule midi 10,90€. Ouvert le midi du lundi au samedi, le soir du jeudi au samedi.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

10:30 Publié dans Montpellier centre | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : Du Sud