Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/01/2007

Poissons et viandes cohabitent à La Forge de Bédarieux

medium_La_Forge.jpg

Mangez dans un cadre du XVIIe sicèle. De forge, il en est bien question dans ce restaurant, l’un des plus courus de Bédarieux. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on l’a, un jour, baptisé ainsi. L’ancienne forge trône, en effet, au milieu de la salle. C’est un imposant outil, qui servit jadis à façonner armes et rambardes. Imposant comme la salle qui sert aujourd’hui de salle à manger. Un lieu marqué incontestablement par l’histoire et dont les origines remonteraient au XVII siècle. Le restaurant La Forge tire son identité de ces longs murs formés de pierres apparentes qui lui donnent un cachet ancien. C’est le genre de vieille auberge populaire dont il ne manquerait plus que le tavernier et les fûts de vin ou de bière.

medium_La_Forge_b.2.jpgUne cuisine traditionnelle de terroir. En fait, le tavernier (si l’on ose dire), c’est Yannick Dugas- Bourreau, qui, avec sa femme Frédérique, veille aux destinées de l’établissement depuis l’an 2000. Le jeune chef assure, dans ces hauts cantons de l’Hérault, une cuisine traditionnelle de terroir en s’appuyant aussi bien sur des produits de la terre que sur ceux de la mer. Dans ce dernier cas, le plat phare, c’est la marmite du pêcheur, consistant en un panaché de poissons présenté dans une sauce blanche, le tout mis en croûte au four. On peut également citer la tarte fine de rougets à la tapenade. Un plat qui rentre progressivement dans les grands classiques du moment.

Gibier, carbonade de sanglier. Côté terre, la proximité d’une nature généreuse et des hautes étendues du massif du Caroux font du gibier un produit incontournable. C’est le cas du sanglier préparé ici en sauce et présenté sous la forme d’une "carbonade de sanglier". Quant à la volaille, Yannick Dugas- Bourreau la propose en gigolette, farcie avec de la viande et des cèpes. À La Forge, on appréciera aussi, au retour de la belle saison, de déjeuner et dîner à l’extérieur, dans la cour.

Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

La Forge, 22 avenue de l’Abbé-Tarroux, Bédarieux.04.67.95.13.13. Fermé dimanche soir, lundi et mercredi soir. Formules midis 15€ et 19€. Menus 25€ et 35€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

10:35 Publié dans Bédarieux | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Terroir, Semi-gastro

Commentaires

C'est très mauvais.

Écrit par : Savonarole | 29/01/2007

Belle salle de caractère et surtout un choix très large de très bons plats. je me souviens de saumon en croûte, de chartreuse de pintade, de faisselle et marmelade ou de mousse au chocolat et griottes. C'était il y a 3 mois et je m'en souviens encore. bon rapport qualité/prix.

Écrit par : Guy Devain | 05/03/2007

Voilà un restaurant qui fait plaisir:

Une magnifique terrasse sous les platanes centenaires, avec des tables espacées, au calme.

Pas de termes ronflants et pompeux dans les menus, mais des assiettes bien travaillées et bien présentées. Une vraie cuisine de pays avec un supplément de créativité et de goût.

Un service très efficace, réalisé par du personnel en nombre suffisant (de plus en plus rare).

Carte des vins avec les classiques de la région, par exemple l'excellent domaine de Closvallon de Bédarieux.

Il est vrai que nous sommes dans la vallée de l'Orb, région qui offre de belles découvertes, où l'authenticité prime sur le faux terroir, le pseudo gastronomique et le branché idiot avec des additions bien réelles dont on est trop souvent gratifié en plaine et sur le littoral.

Bref, un établissement sérieux où je me réjouis de revenir cet hiver, dans une magnifique salle en pierres, manger du sanglier.

Écrit par : dudu | 08/08/2007

Quelle merveille, en plein été, après une dure journée de travail, ce fut pour nous de trouver ce lieu !

D'abord, s'asseoir au frais sous les énormes platanes. Puis, siroter un apéritif en promenant le regard dans les feuillages et sur les jardinières joliment fleuries. Prétextez donc un passage aux toilettes, pour effleurer l'énorme table-soufflet riche d'histoire et jeter un oeil émerveillé à la grande salle...

Surtout, délivrer ses papilles des goûts uniformes qu'on leur impose souvent : une cuisine traditionnelle, certes, mais avec "la petite touche" inventive que l'on n'aurait pas mise dans un dîner à la maison ; outre le mets principal de l'assiette, quel soin dans la variété et l'élaboration des garnitures !

Enfin, se laisser chouchouter par un personnel vraiment "pro", qui sait jauger son client pour se montrer tantôt extrêmement courtois, tantôt détendu... même les petites maladresses du jeune apprenti n'en sont plus, tant il a su s'imprégner de l'esprit "maison" !

En guise de conclusion, laissez une petite note dans le livre d'or et... faites de beaux rêves !

Écrit par : Vénus | 25/03/2008

cadre magnifique, acceuil chaleureu, et du plaisir pour les papilles, restaurant a ne pas rater si vouqs passez à BEDARIEUX.

Écrit par : berthet | 12/04/2008

ce restaurant est vraiment génial je me suiss beaucoup,passer le bonjour à tout le monde

Écrit par : stephanie BIDRON | 11/06/2009

Cadre magnifique avec terasse
Personnel aimable et disponible
Service rapide
trés bon rapport qualité- prix
Menu à 16 euros excellent
Vin de la région trop cher ! dommage !

Écrit par : PAT | 04/07/2009

Déçue !!!!!!
A la lecture des commentaires, je m'attendais à plus de raffinement !! Dire que c'est mauvais est exagéré, je dirais juste ordinaire. Vraiment déçue..... Pour 26€ ( menu), j'ai déjeuné pour moins cher et beaucoup mieux dans d'autres lieux .
Accueil froid, par contre, un bon point pour le service très rapide, pas d'attente entre les plats.

Écrit par : Ann | 20/09/2009

Quinze jours après notre passage à Bédarieux, je repense encore à l'excellent repas que nous avons fait. Une place nous avait été réservée à côté de l'imposante cheminée ; tout fut parfait : le cadre, la cuisine, le service. Pour une fois, je n'ai rien trouvé à redire ! A bientôt.

Écrit par : DEJEAN | 14/11/2010

Les commentaires sont fermés.