Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2006

A Mèze, la carte de L'Etang surfe sur les saveurs de la mer

medium_L_Etang.jpg

Il en fallait bien une à Mèze. Il fallait bien une table qui rappelle que nous sommes au bord de l'étang de Thau. C'est donc L'Étang, un restaurant situé face à l'étendue d'eau, avec une superbe vue sur Sète et le mont Saint-Clair. Et comme nous sommes toujours au bord de l'étang de Thau, la carte a été établie autour des incontournables richesses de la mer. On y propose, tout naturellement, des plateaux de coquillages. Et du poisson. Beaucoup de poissons. Grillés. Ou dans une sorte de parillada, mais que l'on présente ici différemment. L'assiette de l'étang comprend ainsi des petits rougets, de la lotte, de la seiche, des huîtres et moules gratinées, une gamba et un filet de dorade. Une excellente suggestion. Poisson, canard et veau. Pour le reste, on retient, pour les amateurs, la toute aussi excellente soupe de medium_L_Etang_b.jpgpoissons, les moules au beurre d'escargot, les gambas poêlées flambées, la lotte rôtie parfumée à l'ail, les moules farcies, les petits rougets poêlés ou encore le loup grillé au fenouil et au persil. La liste n'est, bien sûr, pas exhaustive, d'autant, que l'on peut faire l'impasse sur le poisson et opter pour un magret de canard ou un filet de veau aux cèpes. Mais ce qui fait le plaisir du palais, ce sont les spécialités de Ketty et Albert Scherer, un couple d'Alsaciens, qui ont choisi le soleil de la Méditerranée. Choucroute et backeoffe. Entre la choucroute de poissons, la choucroute traditionnelle, la tête de veau vinaigrette et le backeoffe, ragoût paysan traditionnel aux trois viandes (pied de porc, boeuf et agneau), le quotidien devient différent.

Le plaisir d'un déjeuner ou d'un dîner est d'autant plus agréable que nous sommes, ici, à une table fort discrète. Le plaisir de la découverte est réel et intense. Ce moment de simplicité et cette douce atmosphère donnent à cette cuisine sans frou-frou des expressions que le palais ne saurait oublier.

Karim MAOUDJ
Photos: Cwiosna CABANE

L'Étang, 51 boulevard du Port, Mèze. 04.67.43.97.97. Fermé le lundi soir et le mardi. Formules à 11€ et 13,90€. Menus à 19,90€, 24,50€, et 43€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

10:30 Publié dans Mèze | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : Poisson

20/09/2006

A Frontignan, l'aventure familiale continue à L'Escale fluviale

medium_Escale_fluviale.jpg

Une cuisine de la mer classique. Ne parlez pas à Lucette Dumas de Frontignan. Pour elle, son Escale fluviale, c'est aux Aresquiers, sur une commune qui n'a pas de nom officiel, mais qui concentre toute son histoire. Toute sa vie. Lucette Dumas, c'est la survivance d'une longue histoire aux Aresquiers. L'histoire du restaurant L'Escale, mi-table mythique, mi-guinguette de plage. Celui qu'avait créé son père, il y a plus d'une cinquantaine d'années et qu'avait patiemment entretenu sa mère à la mort de ce dernier. Jusqu'à ce jour de juin 2004, quand le préfet de l'Hérault décida de supprimer toutes les constructions en dur sur la plage des Aresquiers. L'Escale disparut sous les flots de la raison administrative. Mais, fort heureusement pour nous, pour renaître quelques mètres à l'intérieur des terres, au pied du pont des Aresquiers.

Du poisson sauvage de la Méditerranée. Il n'aura, en effet, fallu qu'un mois pour Lucette, pour rouvrir son Escale, medium_Escale_fluviale_b.jpgqu'elle baptise L'Escale fluviale, au rez-de-chaussée de la maison familiale qui l'avait vu naître. A 73 ans, Lucette Dumas est sans doute la dernière figure d'une cuisine à l'ancienne, d'une cuisine de valeurs, comme celle qui lui interdit de cuisiner le poisson d'élevage. «Ah, ça, non, jamais!», s'exclame- t-elle, lorsqu'on ose s'aventurer, du bout des lèvres, dans la fameuse question. Lucette, c'est la cuisine du poisson dans sa plus stricte expression, à la poêle ou grillé. Du poisson de la Méditerranée voisine.

Quelques secrets. Bien sûr, Lucette a quelques petits secrets de recettes, qu'elle aura appris tout au long des années. Ce sont ses spécialités, la plupart sur commande : langouste royale à l'armoricaine (qu'elle cuisine vivante), homard breton, la baudroie à l'américaine ou encore les fettuccinis agrémentées de la sauce américaine, qui sert aux gambas ou à la langouste. Au quotidien, délicieuse soupe de poissons et excellentes moules à la provençale, bien aillées.

Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

L'Escale fluviale, bord du canal du Rhône à Sète, sous le pont des Aresquiers. 04.67.78.14.86. Ouvert tous les jours, midi et soir. Formule 16€. Menus 25€, 33€, 35€ et 45€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

16:40 Publié dans Frontignan | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Poisson

08/09/2006

La Tulipe Une nouvelle adresse chaleureuse près de la gare à Montpellier

medium_La_Tulipe.jpgC'est une adresse de quartier comme on les aime, derrière la gare à Montpellier. La déco est simple, la carte ne joue pas la frime, on se sent vite chez soi. Aux fourneaux de La Tulipe, David Jaillon, 30 ans, ancien du Fouquet's et du Sequoia. Côté salle, Sonia Khelifa-Boilleau, 22 ans, rêve d'accueillir les fêtes de famille. Il faut dire qu'elle est un peu chez elle dans ce quartier qui l'a vue naître: son arrière-grand-mère tenait déjà Le Sporting, dancing au pont Juvénal. A La Tulipe, on choisit parmi cinq entrées, cinq plats, cinq desserts. David travaille, « sans prétention », des produits frais. On aime l'encornet farci à la brandade, les ravioles de ricotta au foie gras. Cet hiver, on pourra se dégourdir les doigts sur le piano le premier vendredi de chaque mois. En attendant, on profite encore un peu de l'adorable patio.

Photo: N. L.

La Tulipe, 15 rue Henri-René, Montpellier. Tram: Gares. 04.67.22.00.13. Le midi: 13€ les 3 plats, 11,50€ les 2. Le soir: plat + dessert 16€ ; entrée + plat 18€ ; entrée + plat +dessert 21€. Fermé samedi midi et lundi soir.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

14:50 Publié dans Montpellier | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Traditionnel

01/09/2006

A Lattes, les Cuisiniers vignerons marient les mets et les vins

medium_Les_cuisiniers.3.jpg

Une pause au Mas de Saporta. Depuis plus de quinze ans, le syndicat des vignerons labellisés coteaux du Languedoc a fait le choix d'associer le vin à la cuisine. C'est l'origine de la création, au Mas de Saporta, du restaurant Les Cuisiniers vignerons, une table destinée à mettre en valeur, par la gastronomie, les différentes caractéristiques des vins et domaines qui composent le terroir des coteaux du Languedoc. Une fois n'est pas coutume, c'est donc à partir des conseils de Thierry Boyer, l'oenologue maison détaché auprès du restaurant, qu'il convient d'aborder le déjeuner ou le dîner chez Les Cuisiniers vignerons. Spécialiste maison depuis maintenant vingt-cinq ans, il propose les subtiles associations entre les références du caveau et les plats de Fabrice Genos, le chef présent depuis l'ouverture du restaurant.

Les combinaisons vins et mets expliquées. Chaque association est ainsi accompagnée d'un commentaire. L'occasion de medium_Les_cuisiniers_b.2.jpgdécouvrir, pour ceux qui en douteraient encore, un possible mariage entre le poisson et le vin rouge. Nous éviterons là, bien entendu, les raccourcis parfois trop simplistes, pour tout bonnement affirmer que les combinaisons sont multiples et qu'elles procurent, parfois, quelques petits plaisirs au palais. On a donc l'embarras du choix pour accompagner, en entrée, le foie gras, le gaspacho de tomates et poivrons aux moules ou la riste d'aubergine et sa sardine marinée au basilic.

Des voûtes du XVIe. On a également la même possibilité de choix pour associer le pavé de thon et ses oignons confits, la dorade grillée aux senteurs d'anis ou la brochette d'agneau grillée aux herbes. Et pour finir, pourquoi pas un simple pélardon... C'est dans la partie la plus ancienne du Mas de Saporta, datant de la fin du XVIe siècle, sous de vieilles voûtes ayant accueilli jadis les foudres, que se déroule le repas. L'harmonie entre la vieille pierre, la cuisine et la "planète vins" y est fort agréable et dépaysante.

Karim MAOUDJ
Photos: Christophe FORTIN

Les Cuisiniers vignerons, Mas de Saporta, Lattes. 04.67.06.88.66.Fermé le samedi midi et le dimanche. Formule midi 14,50€. Menu 19,50€. Menu enfants 8€.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

15:55 Publié dans Lattes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Bars à vin

A Sète, dans les halles, une table à la cuisine du marché singulière

medium_L_Entonoir.jpg Quoi de mieux que de proposer une cuisine du marché, en allant faire ses courses au gré des stands situés à quelques mètres? C'est le concept de restauration proposé depuis le début de l'été à L'Entonnoir, par Nathalie et Pascal. La première a longtemps fait ses gammes chez les frères Pourcel à Montpellier. Le second propose ses vins, au coeur des halles de Sète, depuis une dizaine d'années. Ils ont créé un lieu singulier où l'on vient déjeuner, quasiment sur le pouce, à la fin de son marché. La carte (ou plutôt l'ardoise) est dictée par les étals. Selon les produits du jour, Nathalie laisse aller son imagination (riche, il faut en convenir). Parmi les plats que l'on retrouve régulièrement : tartare de maquereaux à l'estragon, tagine de volaille au citron, lisette à l'escabèche, ceviche de rascasse, gnocchis frais au beurre de sauge. Une adresse qui constitue véritablement un coup de coeur.
Photo N. L.

L'Entonnoir, les halles, rue Gambetta, Sète. 06.22.72.04.68.Ticket moyen 20€ à 25€. Ouvert les midis du lundi au dimanche.

Cliquez ici pour localiser le restaurant.

Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

15:10 Publié dans Sète | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Décontracté, Bar à vin