Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/07/2006

A Sète, la terrasse du Social est le paradis des brochettes

medium_Le_Social.jpg
Une adresse singulière du quartier Haut. C'est un bar particulier, dans un quartier qui l'est tout autant. Le Social, en plein coeur du quartier Haut, c'est un peu la taverne du village gaulois qui résiste, qui résiste. Avec Pierre Mandagot, le patron des lieux, dans le rôle d'Astérix. Avant d'être à Sète, nous sommes dans ce quartier Haut dont on se gausse tant, sur les bords de la Venise française, d'être le point de départ de toute l'aventure italienne de la cité. Un quartier à la sétoise donc excentrique et volubile, excessif et "grande gueule". Avec, au milieu, cette adresse qui pourrait ressembler à n'importe quel autre restaurant de la ville, mais qui est résolument différente.
 
Sur deux trottoirs, avec la vue sur le large. Jusqu'à il y a une dizaine d'années, Le Social dominait les canaux. Et pas seulement par sa position géographique. Non, Le Social, medium_Le_Social_b.2.jpgc'étaient ces figures sétoises. Dont la plus grande était sans doute François Catarina, un des anciens propriétaires. Et puis, il y a une dizaine d'années, on est passé du comptoir à la table. Du bar à la terrasse. Du pastis à la brochette. Ô, sans façon. Mais comme au Social, rien n'est comme nulle part ailleurs, alors, ces brochettes-là ont une autre saveur. Particulières, comme le lieu, comme le quartier. Pendant toute la belle saison, Le Social s'étale. Il s'installe sur les deux trottoirs de part et d'autre de la rue, au milieu d'une discrète circulation automobile. Et avec vue sur le large.
 
Saveurs sucrées salées ou exotiques. Entre une clientèle un rien bohème, un brin branchée ou tout simplement guindée, Le Social vit sa vie. Ses brochettes se conjuguent à toutes sortes de saveurs : sucrées salées (magret aux figues), inattendues (saucisse au roquefort), plus exotiques (boudin créole), forcément méditerranéennes (saucisse provençale), ou évidemment sétoises (brochette aux sépions). Le tout est accompagné de frites ou de tian de légumes. C'est simple, de saison, mais ô combien dépaysant !
 
Karim MAOUDJ
Photos: Cwiosna CABANE
 
Le Social, 35 rue Villaret-Joyeuse, Sète (quartier Haut). 04.67.74.54.79. Ouvert tous les soirs durant la saison estivale. Brochettes de 3,40€ à 4,50€. Pas de carte bancaire.
 
Cliquez ici pour localiser le restaurant.
 
Donnez votre avis sur cette table en cliquant ci-dessous sur "Commentaires".

17:35 Publié dans Sète | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Décontracté

Commentaires

via pila rue du pila à montpellier c génial j'adore les patrons trés agréables la cartes vaste de délicies en délices, y'en a pour tous les gouts, les prix sont adorables . n'y aller pas trop souvent car j'aime bien qu'iune table de libre m'attende moi et mes cops.

Écrit par : patricia | 13/05/2007

Le lieu est magique, ça ne s'explique pas. le patron est formidable et très sympa, Jean-Jacques aussi, qui allie sérieux pro et fantaisie, hyper sympa lui aussi. Sète sans le Social, pour moi, ce n'est plus Sète. Les brochettes, les tapas, le calme loin de la cohue de la Marine, le soir qui tombe sur le môle et sur la mer... Avoir une table c'est pas toujours facile, mais bon. C'est la rançon du succès, bien mérité. Ne changez rien!

Écrit par : Chantelot Jacques | 04/08/2009

Je m'suis sentie comme à la maison un soir de réveillon, merci pour l'accueil chaleureux, la danse du comptoir et le super-bisou d'adieu, j'ai passé une fabuleuse soirée et le cafard du retour en Ariège... mais bon, je vous ai dans mon coeur et espère pouvoir revenir bientôt à Sète! longue vie au Social! Gros bisous, Isabelle

Écrit par : Dosmond Isabelle | 03/01/2010

Super, je cherchais un endroit sympa à Montpellier pour mon prochain voyage ... d'autres restos à conseiller, par ailleurs?

Écrit par : Alouette | 02/05/2010

UN ENDROIT SYMPA DU PATRON AUX EMPLOYES QUAND JE VAIS A SETE JE N OUBLIE PAS DE M ARRETER AU SOCIAL POUR BOIRE UN PTI VERRE SAUF DES MAURITO J EN GARDE UN SOUVENIR ......
MAIS COMME JE VIENS EN VACANCES DANS LA MEME RUE LE RETOUR EST FACILE ET QUAND JE SAIT QUE DES AMIS VONT A SETE JE LES ENVOIE AU SOCIAL ET ILS SONT CONTENT

Écrit par : CLAUDE | 29/09/2010

Les commentaires sont fermés.